Je m'identifie

Je m'abonne

N°155

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Maison Chanzy, une signature

05/01/2017
et un développement fulgurant

Jean-Baptiste Jessiaume

Jean-Baptiste Jessiaume, 25 ans, digne descendant d’une longue lignée de vignerons a fait ses armes sur le domaine familial. En 2014, il est nommé directeur général du Domaine Chanzy, racheté par un fonds d’investissement. Jean-Baptiste applique au domaine la tradition qu’il a héritée de sa famille, mais aussi un vent de jeunesse et sa propre signature.

L’arrivée de Jean-Baptiste à la tête du domaine a pour objectif le développement de Chanzy. Pour se donner les moyens, la Maison Chanzy a fait entrer son capital en bourse à Paris, puis à Londres en janvier 2016. Une grande première. Cela a permis de lever 2 millions d’euros sur la place parisienne, et les dirigeants attendaient 2.5 à 5 millions d’euros de Londres. Cette action était aussi symbolique : permettre à des amateurs de vin d’être partie prenante.
 

Le jeune vigneron apporte de nouvelles idées, des pratiques modernes, voire expérimentales. Le vignoble de 32 hectares est conduit de façon raisonnée avec labour, désherbage et respect de la faune, mais sans étiquette bio, afin de garder de la souplesse face à une éventuelle pression sanitaire. Les caves ont été réaménagées, les vignes ont été retravaillées. Jean-Baptiste a mis en place des foudres ovales en bois pour l’élevage du Bouzeron aligoté et des Pinots de Rully. Du Mozart est passé dans les chais à barriques pour favoriser la fermentation.

Le grand levier pour Chanzy est le développement de la partie négoce. La maison propose désormais du Champagne, des Côtes du Rhône Village et des Côtes de Provence. 37 appellations sont ainsi représentées au portefeuille, en incluant l’activité production. L’élargissement de l’offre a permis une hausse de 70 % du chiffre d’affaires en 1 an !
 

Phillippe Faure-Brac et Michel Hermet

L’idée de la maison est de créer une marque de luxe avec une signature. Jean-Baptiste Jessiaume a saisi l’occasion de la dégustation SommelierS International à Montpellier pour présenter ses nouveaux vins, et notamment son Champagne B de Chanzy, à Michel Hermet et Philippe Faure-Brac. Des hommes du Sud séduits par les bulles du Nord !

Sylvia van der Velden

 

La dégustation des sommeliers

Champagne Blanc de Blancs B de Chanzy, non millésimé
Robe dorée aux reflets verts. Bulles fines et légères. Nez riche qui développe des arômes de fruits frais (abricot, agrumes, pêche), de toasté, rehaussés par des notes de fruits secs (amande, noisette). Bouche fraîche aux saveurs beurrées, boisées, toastées, de fruits secs, soutenues par une belle acidité. Finale fraîche, vive, finement vanillée. Un Champagne doté d’un bon équilibre et d’une belle vivacité. A servir en apéritif sur du foie gras et de la confiture de figues.

Champagne brut B de Chanzy, non millésimé
Robe jaune or, limpide, brillante, aux reflets verts. Bulles fines. Nez très aromatique dévoilant des notes grillées et toastées. Attaque franche. Bouche marquée par des arômes de noisettes grillées, joliment structurée. Dévoile de beaux arômes de pâte de coing et de champignons frais. Finale vive d’une belle longueur. Un Champagne à découvrir sans attendre. A déguster à l’apéritif ou sur des fruits de mer.

Champagne rosé B de Chanzy, non millésimé
Robe saumonée, limpide et brillante. Bulles fines et régulières. Nez raffiné exhalant des arômes de fruits rouges, de rose, rehaussés de notes d’agrumes (orange, pamplemousse). Bouche vive, corsée, structurée, étayée par des saveurs de torréfaction, de fruits secs. Belle finale sur des nuances de fruits des bois, légèrement miellée. Un Champagne rosé pour le plaisir et la fête. Parfait sur des gambas grillées épicées.

 

— domaine-chanzy.com —