Je m'identifie

Je m'abonne

N°166

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Château Branaire-Ducru

21/03/2019
Un style assumé

François-Xavier Maroteaux, copropriétaire et président du Château Branaire-Ducru, le dit tout de go : avec ses 85 % de crus classés, Saint-Julien reste l’appellation la plus homogène des appellations médocaines. Pourtant, et il serait dommage qu’il n’en fut ainsi, on distingue des terroirs tout à fait particuliers au sein même de l’AOC de 910 hectares (soit 6 % des appellations du Médoc).

Le vignoble du Château Branaire-Ducru s’étend sur 60 hectares et est composé d’une quinzaine de micro terroirs, parcourant un axe est-ouest sur la partie méridionale de l’appellation. Les vignes âgées de 35 ans en moyenne s’étendent sur des sols d’alluvions gravelo-siliceuses du quaternaire, ce qui en fait un des terroirs les plus chauds de la région permettant en particulier au cabernet sauvignon de se développer en assurant une maturation phénolique parfaite, le merlot trouvant, quant à lui, son terrain d’épanouissement sur des lits d’argiles.

François-Xavier Maroteaux et Paolo Basso

Si on raconte que Branaire-Ducru ne revendique pas la puissance de ses voisins immédiats, il reste le représentant rare et exquis de vins élégants, pleins de finesse et de souplesse. Une distinction totalement assumée par les maîtres des lieux. François-Xavier Maroteaux rappelle que l’approche parcellaire n’est ni plus ni moins la mise en musique des individualités du terroir ! Ici on reste convaincu de la qualité intrinsèque des terroirs et on n’affecte pas la récolte d’une parcelle à Duluc de Branaire-Ducru, le second vin et une autre au Château Branaire-Ducru. La dégustation définira les affectations.

En 1991, Patrick Maroteaux, père de François-Xavier, visionnaire, réorganisera entièrement les chais avec l’aménagement de l’un des premiers cuviers gravitaires et des vinifications parcellaires en petites cuves. Il prônera très vite des extractions douces et des méthodes de culture raisonnée. Jean-Dominique Videau, homme du vin à Branaire-Ducru reste un partisan des assemblages précoces. Le château a également opté pour un travail exclusif avec Taransaud pour des élevages maîtrisés, qui doivent répondre à la devise : « Branaire, c’est un style, et un style qui se répète !

Henry Clemens

 

Ce qu’en pense Paolo Basso

Château Branaire Ducru 2016, Saint-Julien
Joli nez intense sur des notes toastées de café, le chocolat noir, le poivre vert et le bois de chêne qui sèche. Riche et volumineux en bouche avec une très belle sucrosité qui lui confère un caractère très gourmand, suivi par un milieu de bouche de belle structure et distinguée. Tanins riches et doux, bien intégrés qui soutiennent une belle finale longue. Un excellent vin au caractère distingué et élégant. Un grand potentiel. Garde : 2022-2035.

Château Branaire Ducru 2015, Saint-Julien
Joli nez intense sur des arômes de tabac, de café, d’épices douces, de cerises et de cassis mûr. En bouche, une belle matière riche et savoureuse, équilibrée par une belle acidité fraîche, des tanins doux et intégrés, une finale longue et gourmande. Un vin distingué et de classe avec un grand potentiel. Un grand vin. Garde : 2022-2025.

 

www.branaire.com