Je m'identifie

Je m'abonne

N°167

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Champagne & Cigares

13/01/2020

A l’évasion du dégustateur, le sommelier témoigne aussi de ses compétences dans le choix de cigares à la recherche d’associations les plus osées.
 

A l’évasion du dégustateur, le sommelier témoigne aussi de ses compétences dans le choix de cigares à la recherche d’associations les plus osées.

De multiples facettes relient le monde des accords mets et vins à celui des alliances avec le cigare. On distingue parmi ces facteurs, la complémentarité aromatique, les sensations rétro-olfactives, la variation des saveurs. Cependant l’art de l’association avec un cigare requiert des terminaisons spécifiques, la qualité de la combustion, le degré d’humidité des feuilles ou encore l’amplitude de chacune des bouffées extraites du module. Aussi, l’expérience du fumeur, l’instant de dégustation et le temps de fumage sont des vecteurs décisifs au choix de l’illustre compagnon d’un cigare.

Dans cet exercice, le Champagne se veut être un allié de qualité, paré à toute éventualité.

Quand le cigare incarne la force, l’incandescence et une certaine virilité, le Champagne suppose la fraîcheur, l’effervescence et la légèreté.

« L’important quand on confronte un cigare à un Champagne, c’est que la fumée du premier n’altère pas trop les subtilités exprimées par le second », disait Yves Belaubre, directeur du magazine Cigares et Sensations.


Les stades de dégustation

Les afficionados du cigare classent leurs sensations gustatives en trois stades de dégustation : le foin, le divin et le purin. A l’allumage, le foin évoque des notes florales, végétales qui peuvent s’orienter sur des nuances plus boisées voire automnales. La volupté, second tiers du cigare, est le moment où le puro déploie sa force, sa palette de saveurs parfois animales, sauvages aux variantes plus onctueuses. Aux détours des marques, des modules, des pays d’origine, la roue des arômes tend à évoluer. Enfin, arrivé au dernier tiers, les parfums se veulent plus corsés, fortement épicés, délivrant une certaine virilité, une sensation d’astringence.

Clés en main, le choix d’un Champagne pour accorder l’illustre vitole est avant tout déterminé par le moment de dégustation. Bien que le Champagne couvre merveilleusement le temps de l’apéritif par son don d’appétence, il apprécie aussi la considération d’un after-dinner.
 

L’effervescence à l’apéritif,
place aux cigares « Made in France »,
épisode de la séduction

Dans le piémont pyrénéen, à Navarrenx, la Maison Hedon est la première maison de cigares 100 % français à avoir implanté la culture de tabac et à délivrer un savoir-faire artisanal et unique.

Exemplaire par les soins apportés par un tabaculteur passionné allié au savoir-faire de torcedores cubains, la Maison Hedon offre une large gamme de cigares tout à fait singulière.

Le Flâneur, Corona Gorda
& Champagne S de Salon 2002, Brut

Il faut oser pour provoquer ce duel au soleil entre un cigare aux nuances de sous-bois, d’épices douces, de caramel beurre salé et un Champagne tout en noblesse, finement beurré aux notes balsamiques. S de Salon rend hommage au Chardonnay, Seigneur incontestable de la Côte des Blancs à la garde sans limites.


Le Rêveur, Robusto
& Champagne Gonet-Médeville
« Cuvée Théophile » 2009, Brut Rosé

Le goût savoureux porté par le Robusto appelle un Champagne d’apéritif aux tonalités florales, subtiles et infusées. En effet, la gamme aromatique du cigare mené par le lilas, la feuille de thé, l’églantine répond parfaitement aux délicates sensations de la Cuvée Théophile. L’alliance des saveurs du puro aux côtés des parfums d’un Pinot noir de caractère permet un mariage tout à fait réussi.


Le Légendaire, Double Corona
& Champagne Deutz
« Amour de Deutz » 2008, Brut

Le tirage exceptionnel de ce module nécessite que l’on s’y arrête quelques temps, 4 heures exactement. Un coéquipier de choix pour cet instant de plénitude serait un « Amour de Deutz » 2008 pour sa faculté à évoluer sans cesse dès son ouverture. Portées par son toucher crémeux et salivant, les bulles de Aÿ sublimeront le goût capitaux délicatement musqué du cigare.
Un temps pour soi, une rencontre, détente et raffinement. Il est aussi important de prendre du temps pour soi pour apprécier des alliances plus complexes dans un univers de méditation, de contemplation. Le Champagne, par sa diversité, offre à ces instants une sensibilité tactile. Le Cigare Cubain tient en ses racines une complexité et une atmosphère platonique à l’union avec le vin.
 

 

Punch « Edition 2017 »
& Champagne Henri Giraud
« MV12 », Brut

Une des plus anciennes marques de Habanos, Punch signe des cigares puissants et persistants. Retranscrivant le caractère sec et chaleureux du Vintage 2017, le module dévoile un tempérament épicé aux senteurs de bois de santal, de brioche, de girofle. En face, la cuvée MV12 de Henri Giraud répond par sa vinosité et son expression grillée due à son passage en fût de chêne.

 

Bolivar « Royals Coronas »
& Champagne Billecart-Salmon
« Cuvée Nicolas François Billecart » 1996, Brut

Élevés dans la région de Vuelta Abajo, l’assemblage des cigares Bolivar témoignent d’une forte personnalité. Sous verre le choix d’un tel millésime résonne comme une évidence. Un vieux Champagne « à température » croise admirablement les notes caramélisées, rancio de l’obus.

 

Kentucky « Fire Cured »
& Champagne Krug « Vintage » 2004, Brut

Nourri de belles influences cubaines, les cigares « Fire Cured » de Kentucky tirent leur spécificité par le séchage des feuilles de tabac. Placées au-dessus d’un feu de bois, les feuilles absorbent les saveurs fumées de noyer, d’érable et de chêne.

La création 2004 de la maison Krug apporte chair et arômes à l’association. Cédrat, pruneaux, réglisse, truffe, le Champagne se révèle au contact de la fumée satinée du module.
Quand on évoque les associations Cigare et Champagne, on ne peut omettre l’influence de l’ancien premier ministre, Winston Churchill, auquel la maison Pol Roger dédie sa cuvée Signature.

« Le Prime Minister considérait la nuit comme stimulante et source d’inspiration ». Parti de cette conclusion, Davidoff sort un tirage précieux issu de feuilles de tabac vieillies en fûts de Scotch Whisky. Stimulant un plaisir sans égal et un climat propice à la conversation, le cigare est nourri d’arômes capiteux finement tourbés.

Le Style de la Cuvée « Winston Churchill » de Pol Roger rejoint incontestablement l’impertinence du Grand Homme. Produite en petite quantité où le Pinot Noir tient ses promesses de structure et de robustesse, le vin est gardé 10 ans en cave.

Adrien Cascio