Je m'identifie

Je m'abonne

N°166

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Georges Pertuiset

Sommelier

Sommelier Bourgogne

Interview de

Georges Pertuiset

Meilleur Sommelier de France 1980

D’où est venue votre vocation pour la sommellerie ?

Georges Pertuiset : Je suis rentré dans l’hôtellerie en 1955, et dès les années 1957-1958 je suis devenu commis sommelier. Au début je n’avais pas de formation particulière dans le vin, puis c’est devenu une passion. J’ai commencé à me spécialiser en 1965. A l’époque les cours n’existaient pas. Habitant la région bourguignonne avec quelques amis, nous avons crée une association de formation et de dégustation. Puis de 1979 à 1985 j’ai travaillé à Lameloise à Chagny (71). Aujourd’hui je me consacre à la formation des jeunes sommeliers depuis une quinzaine d’années. Je suis formateur pour le Brevet Professionnel de Sommelier au CFPPA de Beaune.

Qu’est ce qui vous a donné envie de participer au concours ?
Georges Pertuiset : Pour participer au concours il faut beaucoup de travail personnel. C’est la passion qui m’a poussé à participer. Après avoir été recalé en 1976 aux éliminatoires régionales, j’ai persévéré et j’ai fourni un travail intense pour devenir Meilleur Sommelier de France.

Qu’est ce que le concours vous a apporté dans votre vie et votre travail ?
Georges Pertuiset : Une grande satisfaction. Cela faisait deux ans que j’étais devenu sommelier professionnel. Une fois que l’on est Meilleur Sommelier de France les portes s’ouvrent plus facilement. Mais il faut continuer d’avancer et que ce titre ne reste pas seulement un profit personnel. Je suis un des fondateurs de l’association des sommeliers
de Bourgogne. En 1996 j’ai été nommé Président de l’UDSF et réélu jusqu'en 2004.


Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier : découvrir de nouveau vins ou faire partager votre passion ?
Georges Pertuiset : Pour moi la base du métier de sommelier consiste à servir aux clients un vin bien choisi, servi dans de bonnes conditions, puis à rendre les clients le plus heureux possible.

Y a t’il un accord met vin que vous affectionnez particulièrement ?
Georges Pertuiset : Une poêlée de saint Jacques aux cèpes avec un meursault Perrière 1992 ou 1995.

Quel est votre vin préféré ?
Georges Pertuiset : J’en ai cinquante ! Mais j’avoue avoir un faible pour les bourgognes.

• Meilleur Sommelier de France 1980
• Maître Sommelier de l'UDSF
• Conseiller de l'Enseignement Technologique (domaine sommellerie) Académie de Dijon.
• Président l'Association des Sommeliers de Bourgogne et Franche-Comté de 1986 à 1998.
• Président d'Honneur depuis Avril 1998.
• Président de l'Union de la Sommellerie Française de 1995 à 2004