Je m'identifie

Je m'abonne

N°157

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Château Clos Haut-Peyraguey

02/08
Vignerons

Portrait de Vignerons Bordeaux

Château Clos Haut-Peyraguey

Là-haut, sur la colline… Au sommet du plateau de Bommes, domine l’un des fleurons de l’Appellation Sauternes, 1er Cru Classé 1855, le vignoble du Château Clos Haut-Peyraguey, lequel embrasse quasiment les vignes d’Yquem.

Octobre, malgré l’agitation qui règne autour des précieuses vendanges qui rentrent au chai, c’est un jour d’automne, comme on les espère en Sauternais… Quand la Garonne et le Ciron nappent le vignoble de brouillard, que le soleil brille et chasse ces brumes matinales ; le vignoble devient alors moite et humide, et chaud. C’est de ce micro-climat si singulier que la pourriture noble survient, qu’elle affine la pellicule des baies et concentre le sucre, conditions sine qua non, à l’élaboration du nectar.

On respire, si l’été indien perdure, il rattrapera sans doute le drôle de mois d’août ! La récolte est honnête, la fusion occasionnée entre le grain et le noble champignon apporte des baies rôties, confites à souhait. En ces lieux, la qualité exclut la quantité, le rendement autorisé fait état de 25 hl/ha, pourtant la majorité des « 1ers Crus Classés» est encore bien en deçà de ce chiffre.

Les vendanges s’étireront jusqu’à fin novembre, voire décembre, selon les différentes variétés ampélographiques, si les éléments le permettent.

Sauternes, le vin de tous les superlatifs,
un gisement d’or pur…

Il y a quatre ans, elle a sollicité de l’autorité paternelle, - n’écoutant que sa petite voix intérieure - l’adjurant de l’encourager à poursuivre l’œuvre perpétrée depuis quelques générations déjà. Si Jacques PAULY finit par se rendre aux arguments de Martine LANGLAIS-PAULY, c’est qu’il comprit combien la volonté de sa fille s’inscrivait dans la continuité des critères d’excellence, par lui instauré sur la propriété.

17 hectares, dont 12 en AOC Sauternes, 1er Cru Classé 1855, pour trois vins :

Château Clos Haut-Peyraguey ;
Château Haut de Bommes ;

Le Domaine de l’Aubépin (blanc sec, élaboré selon la nature du millésime).

C’est dans le sous-sol des vignobles...

que repose l’énigme de l’unicité du Sauternes, jugez plutôt : "Une mince couche de sables argileux « les sables rouges » du barsacais recouvre le sous-sol calcaire. Cette dalle rocheuse relativement peu fissurée limite la profondeur d’enracinement de la vigne à environ 50 cm. Au cours de l’été, le calcaire finement poreux restitue à la vigne l’eau dont il s’est imbibé pendant l’hiver, évitant une contrainte hydrique excessive. Ce type de sol confère aux vins blancs, une finesse exceptionnelle". Denis Dubourdieu, Consultant Œnologue du Château d’Yquem, et propriétaire du Château Doisy-Daëne.

À cette exception géologique dans les Graves, (sous-sol formé d’argile et mêlé à des cailloux et des grains de calcaire plus ou moins abondants) conviennent trois cépages principaux et complémentaires : le sauvignon, la muscadelle et surtout, le sémillon à hauteur de 90 % pour le vignoble qui nous occupe, qui ne présente d’ailleurs de véritable expression qu’à travers la pourriture noble, mais de cet apport confère aux vins, une grande complexité aromatique

Pour la magnificence du cru…


Après quelques petites batailles pour se positionner dans l’équipe très masculine qui administre la propriété, Martine Langlais-Pauly prépare son quatrième millésime en étroite collaboration avec Anthony Defives (Directeur technique) et Serge Chauvet, Œnologue Conseil. Jacques PAULY peut être fier aujourd’hui, c’est de la noblesse de nouveaux talents comme sa fille que s’imposent indéfiniment les valeurs d’un cru au consommateur. Avec l’élan et le discernement influent de sa jeune expérience, Martine opère immédiatement des métamorphoses sensibles et à bon escient, pour une exploitation optimale du Clos, à la vigne comme au chai. À coups de modestie, d’observation, d’écoute, de compréhension des éléments, elle réussit et force le respect des plus septiques de ses collaborateurs, de ses pairs même… Parce qu’à travers les vins de la saga PAULY, une visée plus intime des produits du « Château Clos Haut-Peyraguey » s’est explicitement imposée, évidente. Elle est partie cette visée, d’une philosophie, d’une recherche personnelle, d’un idéal de vie peut-être aussi… Martine Langlais-Pauly est convaincue de l’importance de la nature et de l’urgence de se réconcilier avec, non seulement pour que les raisins aient la grâce requise, mais aussi pour que les bienfaits naturels nous fassent revivre sous la loi de l’univers.
Elle le crée justement son univers, son esthétique, à travers une nouvelle étiquette encore, plus aérienne, plus élégante, à son image.

La démonstration la plus criante, s’il en fallait "une", se révèle à travers la dégustation du millésime 2003, à ce stade (l'expérience prouve que la période d'élevage est essentielle à ces grands vins. Elle procure toujours une plus grande unité et un fondu des sensations), dont les critiques louangeuses ne tarissent pas :

« Je situe ce millésime au même niveau que 1989 et 1990. Il emprunte à 1989 son raffinement et sa puissance au 1990. Voilà sa grande rareté ! 2003 est un très grand millésime botrytisé qui se caractérise par :
• Une grande netteté ;
• Des nez intenses, d'une belle pureté aromatique et d'une gamme d'expressions rares qui pourraient même intriguer certains dégustateurs habitués à des vins plus moyens ;
• Des structures de bouche riches mais sans lourdeur, d'une douceur de texture royale. Un mélange de raisins botrytisés et passerillés donne à ce millésime beaucoup de finesse en bouche. Les expressions mêlent les avantages du fruit frais et du fruit confit, chacune équilibrant l'autre. Cette absence de lourdeur vient aussi de la présence de notes finement amères qui équilibrent la sucrosité en finale et la rendent évanescente.
“ Carnet de dégustation” Jean-Marc Quarin …

…Et autres dégustateurs avertis, à l’instar de Bettane & Dessauve, la Revue du vin de France, Gault Millau, les chefs sommeliers qui poussent la complétude du plaisir plus loin encore, reliant les crus à la gastronomie…

Anne-marie NOUAILLE

Martine Langlais-Pauly
Château Clos Haut-Peyraguey
33210 BOMMES-SAUTERNES

Tél. : 05 56 76 61 53

www.closhautpeyraguey.com/