Étape prestige  Bouliac - (Bordeaux)

 
A dix minutes du centre-ville de Bordeaux, mais dressé en pleine nature, au milieu des prestigieux vignobles bordelais, dans l’adorable petit village de Bouliac, cet hôtel à l’architecture atypique -  signée Jean Nouvel - est un écrin de design et de lumière. Un lieu voué au culte du beau et du bon avec des vins d’exception sublimés par une cuisine signée Michel Portos. Luxe discret, charme et authenticité, accueil personnalisé et prestations haut de gamme résument l’esprit du Saint-James, membre des Relais & Châteaux.

Une architecture toujours aussi novatrice

Dans les années 80, le « délire » Jean Nouvel avait fait grand bruit dans le monde de l’hôtellerie et de la restauration. L’architecte avait ses adeptes comme ses détracteurs et l'audace du concept fit couler beaucoup d’encre ! Presque 20 ans plus tard, force est de constater qu’il n’a pas pris une ride. Et s’il subsiste encore des clients déconcertés par ce Relais & Châteaux sans frous frous ni autres breloques, le Saint-James reste le lieu de prédilection de ceux qui recherchent le calme et la volupté dans un espace sans contraintes.

Dominant tout Bordeaux, 4 pavillons, au style inspiré par les anciens séchoirs à tabac de la région, sont entourés de magnifiques jardins en cascades. Ils sont reliés par les escaliers anthracite de la galerie de verre qui conduit, au milieu des fleurs, aux 15 chambres et 3 suites. Toutes offrent une vue généreuse et lumineuse sur la Garonne, Bordeaux et les Landes, avec, au premier plan, le vignoble de 16 ares du Saint-James. Le panorama sur la ville et la campagne alentour est époustouflant et la nuit fait prendre à l'hôtel toute sa dimension, le transformant en un vaisseau de lumière.


 


Michel Portos




Richard Bernard

Ambiance design et style épuré

Alliance harmonieuse de confort et de technologie, le décor sobre de chaque chambre permet à la lumière « d’envahir » l’espace : grandes baies vitrées, murs enduits de poudre de marbre, sol en béton enduit, salles de bain spacieuses, mobilier signé par de grands designers... Les 3 suites de 50 à 70 m2, sont agencées comme des lofts et présentent chacune une particularité. La suite Hauterive possède un lit surélevé permettant de jouir du paysage la tête sur l'oreiller. La suite Harley Davidson, en rez-de-chaussée avec terrasse au pied des vignes, expose une véritable moto dans la chambre. La suite Jacuzzi est dotée d'un jacuzzi privé sur sa terrasse teck sans vis à vis qui surplombe les vignes de l'établissement, donne sur la piscine, avec vue sur tout Bordeaux : un enchantement, une véritable sensation de privilège !

Un chef étoilé

Après une enfance passée dans le vieux Marseille, Michel Portos entamme des études de comptabilité pour faire plaisir à son père, mais continue à rêver de “grande cuisine”. Il entre enfin au C.F.A de Marseille pour en sortir, 2 ans plus tard, major de sa promotion. Sa carrière de Chef est lancée. Après 3 ans comme Chef de Cuisine au restaurant Troisgros à Roanne, il ouvre son propre établissement : Côté Théâtre à Perpignan. C'est là qu'il décrochera sa première étoile Michelin en 2001. Puis, en 2002, Jean-Claude Borgel lui propose de venir exprimer pleinement son talent à Bouliac. Une grande complicité et un profond respect unissent les deux hommes. En mars 2009, le Guide Michelin attribue son deuxième macaron à Michel Portos et son exceptionnelle brigade de 12 personnes, agées de 25 à 30 ans, qui participent au succès de l'établissement depuis le début de l'aventure.

Une cuisine ouverte sur le monde

Michel Portos a depuis longtemps abandonné les sauces, leur préférant les réductions, les petits jus délicatement parfumés d’épices et d’herbes. Sa cuisine « titille le palais ». Elle est tout en relief. Elle surprend. Elle étonne. Elle séduit. Elle emprunte tantôt au Maghreb, tantôt à l’Asie, beaucoup au Bassin Méditerranéen et désormais au Terroir Girondin dans un parfait dosage des saveurs. Il interprète le registre de l’acide habilement maîtrisé grâce à une utilisation judicieuse des agrumes et des vinaigres et il veille à toujours introduire un élément « craquant » pour l’équilibre. Il aime les plats qui reflètent des hommes et des situations particulières, les traduisant à sa manière. Sur la carte du Saint-James, il n’y a pas de recettes traditionnelles. « Ce type de cuisine est très bien réalisé par les artisans locaux. Un restaurant gastronomique se doit d’être créatif ».

Un sommelier « à la hauteur »

Michel Portos fait partie de cette génération de Chefs passionnés par le vin, il lui fallait donc un sommelier d'exception. En septembre 2004, il a appelle à ses côtés Richard Bernard, Chef Sommelier à La Poularde (Montrond les Bains). Ils se sont connus chez Troisgros et ont toujours entretenu leur amitié, malgré des chemins différents. Ce Meilleur Sommelier de France (1997) veille sur une cave riche de 2 000 références, une belle sélection qui lui a valu le titre de Meilleur Sommelier de l’Année décerné par le magazine Gault Millau.

L’éveil des sens

Le Saint-James, le restaurant gastronomique, met en scène une cuisine certes classique, mais revisitée et métissée, à base de produits du terroir. Des créations inspirées du marché du jour et des saisons, en accord avec la décoration épurée et la vaisselle Deshoulières : une ligne a été tout spécialement créée pour mettre en valeur les saveurs inventées par Michel Portos. Le tout sublimé par la vue panoramique sur Bordeaux, les jardins, la piscine et les rangées de Merlot qui produisent le « Vin du jardin ».

Poisson ou viande ?

Autre ambiance et autre cuisine au bistrot « Côté Cour », le second restaurant de l'établissement : sous la houlette de Michel Portos, son Chef, Nicolas, vous propose des préparations fraîches et savoureuses autour des produits de saison et en salle, Cyril vous reçoit dans le cadre à la fois décontracté et décalé d’une verrière.

Le « Café de l’Espérance », la rôtisserie située au cœur de l’ancien bistrot du village de Bouliac, propose à l’ardoise un choix de viandes et poissons grillés, accompagnés de frites « maison », ainsi qu’un buffet d’entrées et de desserts. Une adresse incontournable pour ceux qui recherchent une ambiance à la française : une atmosphère conviviale avec en plus aux beaux jours la possibilité de manger sous la tonnelle faisant face à l’église voisine.

Les « plus » du Saint-James

Tout au long de l’année, le Saint-James propose des soirées thématiques autour de menus inspirés de produits nobles, en fonction des saisons.
Pour les amateurs de vin ou d’art de la table, l’Esprit Saint-James invite à prolonger les plaisirs raffinés du lieu avec une gamme de produits sélectionnés par Michel Portos (linge, vaisselle, verres…) et un choix de vins signé Richard Bernard, dont le fameux « Vin du Jardin », un Premières Côtes de Bordeaux vinifié dans le petit chai, à la lisière du parc, sous la direction de Stéphane Derenoncourt.

La longue « Galerie du Saint-James », qui relie l’espace restaurant aux chambres, présente, tous les mois, des expositions d’art contemporain, œuvres d’artistes bordelais ou d’ailleurs.
Pour se détendre : la piscine noire de Jean Nouvel, à ciel ouvert, chauffée 8 mois sur 12, un sauna, une balade dans le superbe parc de 7 hectares ou le golf de Bordeaux Lac, à 20 minutes du Saint-James.
Pour l’organisation d’événements, réceptions et autres séminaires, le Saint-James dispose de 3 salons. Ils offrent tous un accès sur la terrasse avec une vue panoramique sur Bordeaux et les vignes environnantes. Un cadre de rêve pour des pauses, des conférences, des repas d’affaires ou de famille, mais également des fêtes, anniversaires, mariages, communions…
Et pour ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance en matière de vins ou de cuisine, le Saint-James propose des forfaits découverte associant les plaisirs de la table à des visites dans de grands Châteaux du Bordelais.
Dominique PEYRAL-BON










Le Saint-James

3, place Camille Hostein
33270  BOULIAC - France

Tél. :  +33 (0)5 57 97 06 00

Fax :  +33 (0)5 56 20 92 58

 





Voir aussi ...

11/08
Jardin Secret du SommelierBouliac (Gironde)

Richard Bernard, Sommelier de cœur

Deux prénoms pour un sommelier. À première vue, on a du mal à l’imaginer en maître de cérémonie bachique. On le sent modeste, effacé, même un peu pudique.  C’est peut-être son jeu, tant le bonhomme que l’on apprend vite à connaître fait place à la sincérité et à l’honnêteté, deux vertus qu’il positionne au-dessus de toutes.
03/11
Dégustation PrestigeBordeaux

Tout le Sud-Ouest à l'honneur

SommelierS International a ouvert l'agenda 2011 de ses maintenant célèbres et très courues Dégustations Prestige au Saint-James, en réunissant, le dernier jour de Janvier, près d'une soixantaine de dégustateurs sous la présidence de deux Meilleurs Sommeliers du Monde : Gérard Basset et Philippe Faure-Brac.
09/08
Jardin Secret du SommelierParis

Antoine Pétrus, l’insatiable

Un comble pour un sommelier : Antoine Pétrus ne manque pas de soif. Non content de son nom prédestiné, il a soif d’apprendre, soif de mots, soif de découvertes. Il a faim aussi. Constamment.

Message

Fermer le message