Je m'identifie

Je m'abonne

N°161

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Château de Gilly

01/12
Étape prestige
Étape prestige Vougeot




Château de gilly



Le Château de Gilly, ancienne résidence des Pères Abbés de Cîteaux située entre Dijon et Beaune, à deux pas du célèbre Clos Vougeot, au cœur des Grands Crus de Bourgogne, n'a rien perdu de son authenticité des XIVe et XVIIe siècles, avec ses douves, son jardin à la française et sa salle à manger magnifiquement voûtée d'ogives.

Un lieu chargé d’histoire

Primitivement Prieuré de Bénédictins sous la coupe de Germain, évêque de Paris, Gilly fut bien plus tard vendu aux Cisterciens voisins.

Au XVIe siècle, Nicolas Boucherat II, 51ème abbé de Cîteaux, décida d’en faire une maison de plaisance. Lui ayant succédé en 1625, Pierre de Nivelle poursuivit avec goût l’œuvre d’embellissement commencée. On lui doit notamment le blason actuel du Château de Gilly, qui figurait parmi ses propres armoiries. Il ne transforma pas, toutefois, les pièces utilitaires telles la cuisine ou le cellier (aujourd’hui salon et salle de restaurant) qui gardèrent ainsi leur rigueur cistercienne.




Mais la Révolution française bouleversa le cours des choses et, le 14 mai 1790, les propriétés des moines cisterciens furent déclarées “bien national”. Plusieurs propriétaires se succédèrent alors, installant des fermiers et des ouvriers dans l’ancienne demeure abbatiale jusqu’à ce que le département de la Côte-d’Or la rachète pour la transformer en “Château-théâtrede Gilly-lès-Cîteaux”, inauguré en janvier 1978, et classé aux Monuments Historiques en mai de la même année.

En 1987, René et Simonne Traversac, les fondateurs des Grandes Etapes Françaises, ont respectivement 74 et 67 ans lorsqu’ils entreprennent l’énorme chantier du Château de Gilly qu’ils viennent de racheter au département de la Côte-d’Or. La tâche est rude pour restaurer et transformer en hôtel des bâtiments qui sont tout sauf confortables et luxueux, et un jardin qui tient du terrain vague ! Jamais travaux ne furent plus rondement menés et l’ouverture eut lieu en septembre 1988.

Un charme bucolique

Face au château, le jardin à la française originel a été reproduit dans toute la pureté de ses lignes géométriques, autour du bassin circulaire et de son jet d’eau.

De part et d’autre de ce noble jardin, sur toute sa longueur, deux longs bassins rectangulaires ont été creusés par les moines cisterciens. L’un, relié aux eaux vives de la rivière était utilisé comme vivier naturel, réserve de poissons bien utile aux moines qui devaient fréquemment ‘faire maigre’. L’autre constituait - et constitue encore aujourd’hui - un parterre de roseaux destiné à leur rappeler l’origine marécageuse du terrain qu’ils avaient dû drainer avant d’échafauder leur demeure.

En contrebas du muret qui borde le château, on découvre le charmant spectacle de la Vouge cascadant sous de petits ponts et ses berges champêtres plantées de quelques beaux arbres. Le contraste est plaisant et la promenade engageante.

Havre de paix, la piscine ensoleillée se cache bien à l’abri de sa haie d’arbustes au fond du jardin et promet d’agréables moments de détente en plein air, de même que le tennis à proximité.


Un hébergement de qualité

Le Château de Gilly dispose de 48 chambres classées en 6 catégories, de l’appartement le plus raffiné à la chambre la plus charmante. Elles sont situées dans le Château ou bien dans les deux pavillons de la même époque attenants, le Pavillon du Père Abbé et le Pavillon des Jours. Toutes sont décorées avec élégance dans le respect des lieux et jouissent du confort le plus moderne. Elles offrent des vues très agréables sur le paysage alentour.

Les Junior suites se composent d’une grande chambre et d’un salon avec canapé, fauteuils, table basse. La décoration a su conserver et mettre en valeur le caractère propre à chaque pièce: superbes boiseries dans l’une, cheminée en pierre de Bourgogne dans l’autre, nobles tentures.
Dans les spacieuses chambres De Luxe, on peut découvrir une belle charpente apparente ou des tommettes anciennes au sol... Elles offrent une jolie vue sur le jardin à la française ou sur le village.

Les chambres Supérieures, grandes et accueillantes, donnent pour la plupart sur le jardin ou sur le village. Quelques-unes, situées au charmant Pavillon des jours, ouvrent sur le parc et les douves. Toutes installées dans l’aile du Château édifiée au XVIIe siècle, côté jardin, les chambres Classiques sont douillettes et peuvent accueillir une à deux personnes, alors que les chambres Tradition sont plus spacieuses.




Château de Gilly
Gilly les Cîteaux - 21640 VOUGEOT
Tél. : +33 (0) 3 80 62 89 98
Fax: +33 (0) 3 80 62 82 34

www.chateau-gilly.com

www.grandesetapes.fr


Le restaurant “Le Clos Prieur”

Cette superbe salle voûtée aux croisées d’ogives soutenues par des piliers élancés était à l’origine le cellier des moines cisterciens de Gilly. Ceux-ci y conservaient barriques et tonneaux emplis du vin issu des vignes du Clos de Vougeot.

Dans ce cadre de caractère, la cuisine se devait d’être savoureuse et raffinée, accompagnée d’une sérieuse carte des vins: pas moins de 6.000 bouteilles et 400 appellations vieillissent dans les caves du Château!

Comment ne pas rêver devant ces grands domaines a deux pas de l’établissement, tels la Romanée-Conti, ou encore les 50 hectares du Clos Vougeot appartenant à 80 propriétaires différents? En Bourgogne, les richesses du Terroir se partagent...

Le Chef, Jean-Alain Poitevin

La cuisine est pour lui une vocation. Il a fait ses premières gammes en Bourgogne, chez “Lameloise” à Chagny, ce qui lui a permis d’apprécier les richesses de la région et de percer le secret du fameux jambon persillé.

Il découvre ensuite les grands Champagnes lorsqu’il rejoint l’équipe de Gérard Boyer aux Crayères, à Reims. Mais il retrouve la Bourgogne avec plaisir, d’abord au Château de Chailly en tant que second, puis, promu Chef, pendant 9 ans à l’Hôtel de la Poste à Saulieu. Il arrive en janvier 2006 au Château de Gilly, et en 2010, le Guide Gastronomique Gault Millau lui décerne une 3ème Toque.

Jean-Alain Poitevin s’approvisionne localement chez des fournisseurs sélectionnés pour la qualité de leur production et travaille particulièrement la mise en valeur de certains produits comme les escargots, le foie gras, le bœuf Charolais.

Il laisse libre cours à sa créativité et renouvelle régulièrement sa carte avec des plats qui émoustillent l’imagination d’abord, et les papilles ensuite. Quelques exemples? Le Pressé de Foie gras de canard entrelardé de son Magret fumé maison, Gelée de cassis double crème ; ou bien le Rôti de Lotte et Millefeuille de légumes du soleil, Jus acidulé au Citron vert et Coriandre ; et pour les amateurs de desserts, le Dôme miel abricot et Biscuit pain d’épices, Sorbet abricot…

Un cadre à part

Simplicité et convivialité d’un déjeuner au Clos Prieur ou sur la Terrasse du Potager; authenticité et raffinement d’un dîner où gastronomie et œnologie se confondent en un grand moment de plaisir; promenade dans le jardin à la française ou douce errance sur les rives de la Vouge; soirée musicale ou à thème, billard, soins de bien-être… les murs plusieurs fois centenaires du Château de Gilly offrent tout le confort que l’on attend de lieux aussi haut de gamme.

Cadre d’exception situé sur la route des Grands Crus, c’est un établissement plein de charme unique en son genre, animé par une équipe de direction chaleureuse, passionnée et dynamique, et servi par un personnel aux petits soins et d’une infinie gentillesse.

Inestimables atouts qui font d’un séjour au Château de Gilly un moment précieux.

Dominique Peyral-Bon