Je m'identifie

Je m'abonne

N°166

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Les temps forts du 50e anniversaire de l’ASI en images

17/12/2019

Une région dont l’accueil fut remarquable, à commencer par celui de Pierre-Emmanuel Taittinger et sa famille qui ont mis à disposition de l’ASI un décor historique, la demeure des comtes de Champagne. A cela ils ont notamment ajouté la dégustation de leur prestigieuse cuvée Comtes de champagne. Un temps fort que le président Andres Rosberg a souligné dans une brève prise de parole avant de remettre le fanion de l’ASI à son hôte.

Au cours de l’assemblée, la délégation portugaise a offert une œuvre originale au président de l’ASI. Une aquarelle présentant la cathédrale de Reims éclairée par un soleil symbolisé justement par le logo de l’ASI.

La délégation autrichienne a conclu à sa façon les travaux des délégués avec un gâteau tout juste arrivé de Vienne et partagé avec le président Rosberg et ses prédécesseurs Shinya Tasaki et Giuseppe Vaccarini.

Cette soirée a permis aussi de remercier Jean-Marc Bouré administrateur du Palais du Tau et des Tours de la Cathédrale de Reims pour son accueil et la mise à disposition de ce cadre historique.

La maison Mumm a également mis les petits plats dans les grands pour offrir une soirée de prestige aux délégués nationaux avec une dégustation suivie d’un dîner organisé dans le caveau René Lalou.

En prélude au dîner de gala proposé par la maison Piper-Heidsieck, celle-là même dont le champagne fut servi le jour de la naissance de l’ASI, au Palais du Tau, treize Meilleurs sommeliers du monde (du doyen Armand Melkonian au plus jeune Marc Almert) accompagnés par quelques meilleurs sommeliers continentaux ont été mis à l’honneur.

Philippe Faure-Brac avait également tenu à la présence des présidents d’associations régionales de l’UDSF et dans leur très grande majorité ils ont fait le voyage jusqu’en Champagne. Une manière aussi d’afficher leur soutien à la candidature française pour l’organisation du concours mondial 2022.

Toujours à l’occasion du dîner de gala, les plus de 200 convives ont pu apprécier la qualité du service des vins assuré par les étudiants de mention complémentaire sommellerie du lycée Gustave-Eiffel de Reims encadrés pour l’occasion par deux de leurs professeurs et épaulés par deux membres de l’association des sommeliers Champagne-Ardenne.

La municipalité rémoise aussi a tenu à s’associer aux temps forts de ce cinquantième anniversaire et Arnaud Robinet a reçu de manière très officielle Andres Rosberg ainsi qu’une importante délégation  de membres de l’Union de la Sommellerie Française. L’occasion pour l’élu de souligner qu’il est « très attaché à notre patrimoine et à notre culture qui sont très étroitement associés au vin ».

Venus à la rencontre des sommeliers venus du monde entier, plus de 150 vignerons français et étrangers s’étaient rassemblés sous les voûtes classées des Halles du Boulingrin à Reims. Dix-huit masterclass ont également été animées sur une journée riche d’échanges et de (re)découvertes.

Au centre vinicole du Champagne Nicolas-Feuillatte (CVCNF), une visite guidée a permis de découvrir l’impressionnante structure située à Chouilly. Puis une dégustation réunissant 50 Jeunes Talents et Ambassadeurs de Champagne a permis aux membres de l’ASI et de l’UDSF de découvrir les vins d’une nouvelle génération de vignerons. Andres Rosberg, accueilli par Philippe Harant, directeur de l’Agence de développement touristique de la Marne, Guillaume Roffiaen, chef de caves du champagne Nicolas Feuillatte, Marie-Reine Fischer, présidente de l’Agence régionale du tourisme Grand Est et Laurent Panigai, directeur général adjoint du CVCNF a pu juger de la mobilisation de cette région pour lui offrir un accueil exceptionnel.

Le temps d’une courte escapade à Hautvillers, les participants ont découvert l’abbaye et l’univers de Dom Pérignon et pu apprécié les explications de Nicholas Lane, œnologue du très célèbre champagne, et découvrir presqu’en avant-première le millésime 2008.

Les officiels ne pouvaient quitter cette région sans faire une brève escale à la mairie d’Epernay où Franck Leroy le premier magistrat a salué leur présence tout en les invitant à revenir plus longuement puis se joindre à eux pour une photo.

La conclusion de ce séjour champenois fut tournée vers l’avenir et l’extrême Orient grâce à l’invitation d’une délégation de vignerons et de personnalités de la province chinoise de Ningxia. Cette vaste région viticole située dans l’ouest de la Chine est devenue un partenaire important de l’ASI et se rapprochement se traduira pas la tenue de la prochaine assemblée générale de la sommellerie internationale au mois de septembre 2020. Un rendez-vous dont les participants à ce dîner d’au-revoir ont eu un avant-goût au cours de la dégustation de nombreux vins organisée en préambule puis au cours du repas.

Texte et photos Jean Bernard