Je m'identifie

Je m'abonne

N°157

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Assemblée de l'A.S.I. à Vinexpo :

01/16
la France veut le Mondial 2019 !

Bien avant les Jeux Olympiques (2024) et la Coupe du Monde de Rugby (2023), la France espère accueillir le plus important concours international de sommellerie. Michel Hermet, président de l’UDSF, soutenu par Vinexpo, a officialisé la candidature tricolore.

L’assemblée a débuté par la présentation des comptes par le trésorier, Philippe Faure-Brac.

De l'idée lancée en juillet 2014, à Reims, par Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo et partenaire de l'A.S.I., à la candidature officialisée le 14 juin dernier à Bordeaux, l'Union de la Sommellerie Française s'est donnée le temps de la réflexion. Il faut reconnaître que l'organisation du concours du Meilleur Sommelier du Monde n'est pas une mince affaire. Tant en termes financiers qu'humains, il est nécessaire de mobiliser des moyens importants. Michel Hermet, président, et les membres du bureau de l'UDSF, s'étaient donc donné le temps de la réflexion.

Toutefois, comment ne pas avoir envie d'accueillir cette épreuve 50 ans après la création en France de l'A.S.I. et le premier concours remporté alors par le Français Armand Melkonian. La décision a donc été validée et la France s'est mise en ordre de marche pour bâtir dans un premier temps le dossier qui sera présenté aux délégations lors de la prochaine assemblée générale de l'association et surtout bâtir un programme qui associera l'ensemble de la filière viticole française. Car, si les épreuves seraient organisées à Bordeaux la semaine précédant l'ouverture de Vinexpo, la vitrine que constitue ce concours sera bien entendu ouverte à l'ensemble des appellations de l'Hexagone.

Deux nouveaux pays observateurs

Cette réunion a également permis d'enregistrer la désignation de nouveaux présidents nationaux. C'est le cas pour la Slovaquie avec Beata Vinkova et la Roumanie avec Florin Voica qui ont été félicités par le président de l'A.S.I., Shinya Tasaki.

Par ailleurs, Taïwan est devenu pays membre à part entière. Son jeune président Xavier Tzeng a remercié les autres adhérents de leur confiance.

Enfin, toujours signe positif du développement de l'A.S.I. à travers le monde, deux nouveaux pays observateurs ont été accueillis. Parrainées par la France, la SASA (South Africa Sommeliers Association) et l'ASIM (Association des Sommeliers de l'Ile Maurice) ont fait leur entrée dans le concert international. Jean-Vincent Ridon, pour l'Afrique du Sud, et Jérô­me Faure, pour Maurice, ont défendu leur dossier de candidature, soulignant en parti­culier les efforts réalisés dans leur pays respectif, en matière de formation.

Un calendrier chargé

L'assemblée bordelaise a également permis de faire un point précis sur les prochains concours qui vont rythmer la vie de l'A.S.I. au cours des trois prochaines années. Le premier rendez-vous est fixé à Hong Kong,

en novembre 2015, avec l'épreuve réservée aux candidats (deux par pays) des asso­ciations d'Asie et d'Océanie. Nelson Chow a détaillé le programme d'une épreuve à l'issue de laquelle sera connu le successeur de Franck Moreau, le sommelier franco-austra­lien.

En avril 2016, la soixantaine de candidats aura rendez-vous à Mendoza, en Argentine, à l'oc­casion du concours mondial. Andrés Rosberg, le président du pays organisateur, a levé le voile sur les multiples temps forts prévus. Visites de vignobles et dégustations alternant avec les jours de compétition.

Déjà validé depuis longtemps, l'Autriche ac­cueillera le concours du Meilleur Sommelier d'Europe en mai 2017 avec le soutien très marqué des vins d'Autriche, partenaires fidèles de l'A.S.I. Un an plus tard, direction Montréal puisque le Canada organisera le concours du Meilleur Sommelier des Amériques.

D'ici-là, c'est en Serbie que se réunira la pro­chaine assemblée générale. En fait, deux pays souhaitaient recevoir les autres délé­gations en juin 2016: la Serbie et la Géorgie. Deux dossiers séduisants qui ont été dépar­tagés par un vote et un accord original. Si Belgrade a été retenu à la majorité des voix, il a été convenu qu'en 2018, les membres de l'A.S.I. prendront la direction de Tbilissi.

Toujours concernant le calendrier des activités de l'Association, les dates du prochain exa­men de certification ont été fixées. Selon les continents, elles se dérouleront soit le 29 février, soit le 1er mars ou encore le 2 mars 2016.

Jean Bernard


Philippe Faure-Brac; Gerard Basset, Giuseppe Vaccarini, Michèle Aström Chantôme, Éric Allouche, Shinya Tasaki, Serge Dubs and Paolo Basso.

 

Association de la Sommellerie Internationale (A.S.I.)
www.sommellerie-internationale.com