Je m'identifie

Je m'abonne

N°155

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Vignobles Bouillac

30/03/2017
Les racines du vin

L’histoire des vignobles Bouillac est celle de la passion d’un homme pour la terre et la vigne qui l’anime depuis l’enfance. Plus que vigneron, Jean-Pierre Bouillac est aussi pépiniériste viticole ce qui lui permet de maîtriser la qualité de son vin dès le plant de vigne, et lui vaut le surnom de ‘pépigneron’.
 

Jean-Pierre Bouillac

Fils et petit-fils de pépiniériste viticole, Jean-Pierre se prend très tôt de passion pour la vigne. Et d’évidence, il s’installe lui aussi dans le métier. Il travaille principalement les cépages rouges et blancs locaux. Dès 28 ans, il s’est imposé comme un spécialiste dans la région grâce à la replantation du Château Myrat dont les 22 hectares étaient en passe de disparaître. Son plus beau projet… et son ticket pour la reconnaissance.

Ce succès lui a donné envie d’aller plus loin et de vivre lui-même l’aventure d’un vignoble en propre. Alors il plantera le sien sur le domaine familial, cep après cep, donnant naissance à Château du Vieux Puit. Puis en 2007, la marraine de Jean-Pierre lui confie Château Corps du Loup qu’il rebaptisera Château Clos du Loup. Les vignobles Bouillac s’étendent aujourd’hui sur 80 hectares de vignes rouges en appellation Blaye Côtes de Bordeaux et Côtes de Bordeaux.

 

La philosophie de Jean-Pierre est d’être à l’écoute de la nature, de la vigne, du vin. Ne jamais brusquer le fruit, à aucun moment de la culture du raisin à l’élevage du vin. Aux vignobles Bouillac tout est fait dans la juste mesure. Une pré-fermentation à froid pour obtenir la meilleure intensité des arômes de fruit, vinification en cuve inox, remontage modéré pour garder des tanins souples, et élevage en barrique de chêne français à grains fins de chauffe moyenne pour maîtriser le boisé.

Jean-Pierre n’a de cesse de rechercher toujours plus de qualité au travers de l’adéquation terroir-cépage. Ses réflexions l’amèneront à s’intéresser aux cépages dits ‘oubliés’. Il est un des premiers à avoir réimplanté le Malbec et le Petit Verdot dans le vignoble bordelais, et est devenu une figure référente dans le domaine. Et pour sceller leur parfaite adaptation à son excellent terroir, il a décidé de lancer une marque mono-cépage, Les Mains Sales, en cuvée 100 % Malbec et en version 100 % Petit Verdot.
 

« Je prends mon temps. J’essaye de faire un maximum de choses manuellement comme avant »
Jean-Pierre Bouillac

L’étiquette porte l’image des mains salies par le travail et tâchées par le raisin. Et pour cause. Cette cuvée est de la haute couture. C’est l’expression ultime de la parfaite alliance entre cépage et terroir. La vendange est 100 % manuelle. La vinification est faite intégralement en barrique de 500 l, le pigeage est fait à la main. Le vin vieillit dans le même contenant pendant 18 mois. Les Mains Sales est un vin de garde riche, coloré, parfumé. Grâce à un rendement maîtrisé de 30hl/ha, le vin a de la profondeur et une belle concentration. Les Petits Verdots sont issus d’une sélection massale faite chez des grands crus classés du Médoc, clients de la pépinière. Si la qualité n’est pas au rendez-vous sur un millésime pour l’un ou l’autre cépage, Jean-Pierre peut décider de ne pas sortir le vin cette année-là. Bien que le potentiel de garde annoncé est de 30 ans, Les Mains Sales peut être apprécier dès 5-6 ans.

Jean-Pierre apporte la preuve que l’on peut voir grand tout en faisant du cousu main. Ces vins sont reconnus dans les plus grands concours pour leur finesse, leur souplesse, des vins fruités et croquants.

Sylvia van der Velden

 

vignoblesbouillac.com