Je m'identifie

Je m'abonne

N°165

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Patriarche

24/09/2019
Pourvoyeur d’« Émotions »

Avec ses kilomètres de caves dans les sous-sols de la capitale des vins de Bourgogne et ses 2 millions de bouteilles en vieillissement, Patriarche plonge ses visiteurs hors du temps. Mais la maison vit aussi avec son époque en proposant sa gamme de cuvées « Emotions ».
 

Pas moins de 5 km de galeries voûtées sous ses rues pavées, le patrimoine de la maison Patriarche à Beaune se tient davantage sous la surface de la terre qu’au-dessus. C’est là notamment qu’a été conservé le fameux Caveau de l’An 2000 : pendant 37 ans, plus de 2000 grands crus bourguignons du millésime 1959 y ont été enfermés en vue d’être dégustés lors de la première vente des Hospices de Beaune du millénaire. Une initiative visionnaire d’André Boisseaux, dirigeant historique de la maison et personnalité marquante de l’après-guerre en Bourgogne. C’est le même André Boisseaux qui fut à l’origine du vin effervescent Kriter et d’une politique de sponsoring originale pour le faire connaître. Les amateurs de course à la voile s’en souviennent encore.

La grande époque des bateaux Kriter est révolue, loi Evin oblige, mais la maison continue d’innover. Elle a lancé en 2014 une nouvelle gamme de vins de Bourgogne : les cuvées « Emotions ». Une sélection très restreinte de vins qui ont fait l’unanimité dans l’équipe de la maison. Jean-Michel Gallette, responsable de l’activité œnotouristique, explique la démarche : « Patriarche est depuis 220 ans un négociant-éleveur. Notre travail consiste à nous approvisionner chez nos viticulteurs partenaires, nous en avons plus de 70 sur l’ensemble de la Bourgogne, avec qui nous travaillons depuis plus d’une vingtaine d’années pour la plupart d’entre eux. Pour cette gamme Emotion, nous n’avons pas ciblé des appellations en particulier. Au sein de notre comité de dégustation, des vins provoquent des affinités particulières. Nous avons retenu une vingtaine d’appellations sur le dernier millésime. Nous les avons plus particulièrement suivis jusqu’à la mise en bouteille. Au final, nous n’avons gardé que quelques vins sur lesquels toute l’équipe a été unanime. Ceux qui nous ont procuré à tous des émotions, nous n’avons pas cherché plus loin pour baptiser la gamme. »

Des vins qui peuvent provenir aussi bien du Mâconnais que de Chablis. On peut citer aussi des Pommard, Meursault, Vosne-Romanée, etc. Mais ce n’est pas parce qu’un vin a été sélectionné « Cuvée Emotion » sur un millésime qu’il va forcément l’être l’année suivante. On les reconnaît à leur habillage noir et or qui les distingue facilement. Le circuit de distribution est très restreint puisqu’ils sont présents essentiellement dans la boutique des Caves de Beaune et chez quelques restaurateurs locaux. « On ne souhaite pas dilapider ces cuvées. Sur certaines la production se limite à quelques centaines de bouteilles. On veut les garder pour nos clients. On ne cherche pas la quantité mais à rester fidèle à la typicité de l’appellation », poursuit Jean-Michel Gallette.

Laurent Gotti

 

Ce qu’en pense Paolo Basso

Patriarche Père et fils, Meursault AOC Les Narvaux 2015
Jaune doré foncé. Une note d’évolution d’amandes caramélisées, de pomme au four, d’agrumes confits. Une belle bouche dense et ronde, expressive et avec une belle salinité, du corps. Une belle finale persistante et savoureuse de belle finesse. Un beau vin.

Patriarche Père et fils, Puligny-Montrachet 1er Cru Sous Le Puits Cuvée Emotion 2015
Jaune doré foncé. Beau boisé fin avec des notes d’épices fines, beurre et brioche. Belle bouche dense et ronde, assez chaleureuse avec une belle présence du côté savoureux. Une finale plus droite et un peu courte mais toujours pleine de saveurs.

 

www.patriarche.com