Je m'identifie

Je m'abonne

N°157

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Non conventionnel, fun et différent… WineNot !

29/06/2017
Rencontre avec Boris Diaw

Boris Diaw

S.I. : Boris Diaw, joueur chez les Utah Jazz en NBA, j’ai eu la chance d’apprendre à vous connaître ces derniers jours, et j’ai compris que Bô n’était pas un énième projet marketing dans le monde du vin lancé par une personnalité du monde du sport. En effet, vous êtes un passionné ! Par le basket bien sûr, mais aussi par la photo, la vidéo, la plaisance ainsi que la gastronomie et le vin. Boulimique de découvertes, vous voyagez beaucoup, ce qui vous permet de réunir la plupart de vos passions. Lors de ces périples, vous êtes toujours à l’affût de nouvelles saveurs, nouveaux goûts, mais en termes de vin, votre cœur revient toujours à vos origines bordelaises. Dans ce projet à taille humaine, vous vous êtes entouré d’un spécialiste en marketing et hôtellerie Jérôme Serot et Xavier Fleury des Caves Fleury à Bordeaux qui élabore des vins depuis plus de 6 générations, tous trois réunis sous l’identité WineNot. C’est important pour vous de créer un projet où vous pouvez maîtriser toutes les étapes, depuis l’élaboration du vin, en passant par l’étiquette jusqu’à la commercialisation ?

Boris Diaw : Je n’ai pas le savoir-faire d’un œnologue ou d’un spécialiste du vin, mais avec ce projet, je souhaite faire quelque chose qui me ressemble et que j’aime. Cela ne s’est donc pas fait en un jour, il a fallu beaucoup d’implication tout d’abord dans la sélection des jus à travers de nombreuses dégustations. Nous avancions à tâtons mais avec le savoir-faire de Xavier et mes goûts, nous avons réussi à sélectionner des vins. Je tenais vraiment à m’impliquer dans tout le processus, car l’objectif de ce vin est aussi de partager ma passion et non pas de juste mettre mon nom sur une bouteille. Je le répète, je souhaite vraiment faire découvrir une région que j’aime, un style de vin qui me plaît et en faire profiter le plus grand nombre.

 

Si je devais vous décrire en 3 mots, j’emploierais les mots simplicité, authenticité et respect des valeurs, si je devais définir BÔ en trois mots, je dirai exactement la même chose. Qu’en pensez-vous ?

Oui, en effet, c’est ce que je voulais transmettre à travers ce vin, et même si je suis quelqu’un avide de découvertes, pour mon vin, je souhaitais revenir à mes racines, le vin de Bordeaux est ancré en moi, mon palais y est habitué et c’est le style de vin que j’apprécie.

C’est pour cela que les mots ‘authentique’ et ‘respect des valeurs’ correspondent bien pour définir BÔ, car quand on le déguste, on sait immédiatement que c’est un vin de Bordeaux.

La simplicité ! Oui bien sûr, car ce que j’aime aussi dans le vin, c’est le partage. Il fallait donc que ce vin soit accessible au plus grand nombre, un bon rapport qualité prix était indispensable ! Par exemple, sur le marché américain, j’aimerais que cela permette aux gens de découvrir que les vins de Bordeaux ne sont pas tous hors de prix et que l’on peut aussi se faire plaisir avec des vins abordables.

 

FrenchBurgers vous a sollicité pour créer un burger gastronomique en accord avec BÔ,
pouvez-vous nous en dire plus ?

Boris Diaw : En effet ce sera une nouveauté qui sera disponible à partir du mois d’août 2017, une création pour laquelle j’ai collaboré avec le chef étoilé du Pinasse Café, Pascal Nibaudeau. Je ne peux pas encore dévoiler le secret, mais pour vous mettre en appétit, je peux d’ores et déjà vous dire que ce burger aura un bun spécial, une sauce artisanale et qu’il sera à base de viande de bison, tout d’abord pour faire un clin d’œil aux USA, mais surtout parce que c’est une des viandes les plus maigres, tout en ayant un grand apport en protéine et fer, c’est donc une viande parfaite pour les sportifs !

 

Avez-vous un accord mets & vins favori ?

Je vais dire quelque chose de simple, mais personnellement, j’adore la fin du repas, quand on sert le fromage. Je trouve que ce moment est sublime. Est-ce que cela est dû aux fromages, au fait qu’à mesure que l’on avance dans le repas, on ouvre de meilleures bouteilles, ou alors que le vin s’est aéré… Je ne pourrais pas le dire avec précision, mais je suis sûr qu’il y a un peu des trois, et cela en fait pour moi un de mes moments préférés du repas.

 

Bô sera présent en France à travers la chaîne French Burgers et dans quelques autres restaurants. Le vin sera donc principalement distribué aux USA.
Quel genre de distribution avez-vous choisi là-bas ?

En effet, comme tout le reste de notre projet, nous souhaitons garder une distribution à taille humaine, avec des distributeurs locaux qui s’intéressent au produit et qui pourront transmettre au mieux notre philosophie.

On ne souhaite pas brûler les étapes. On commence avec un distributeur qui couvre l’Utah, car c’est là que je joue actuellement, et cela me semblait plus simple et naturel d’être présent à ses côtés au début de la commercialisation. Mais bien sûr, nous sommes ouverts à d’autres distributeurs où qu’ils soient du moment qu’ils se retrouvent dans notre projet.

Aris Allouche

 

Bô, Bordeaux rouge 2014

Médaille d’Or, Challenge des Meilleurs Vins Français à Miami

75 % Merlot & 25 % Cabernet Sauvignon

Noble, élégant, velouté, autant de traits de caractère partagés par ce divin nectar avec le léopard du blason de la ville de Bordeaux. Vraiment typique et représentatif des grands vins de la région. Un vin majoritaire Merlot riche et souple dont le boisé étoffe la matière et souligne les arômes de prune noire et de baies.

 

French Burgers

Lancé en 2014, French Burgers – Made in Chef était l’idée de Bruno Oddos qui a créé le concept avec des chefs étoilés renommés, Christophe Girardot, Pascal Nibaudeau et Fabrice Biasiolo. Depuis, ils ont construit leur succès sur l’amour des Français pour le burger. Mettant l’accent sur la qualité et misant sur un burger haut de gamme servi dans une atmosphère décontractée, ils se sont constitué une clientèle de fans adeptes de mets d’excellence au meilleur rapport qualité prix.

www.frenchburgers.fr