Je m'identifie

Je m'abonne

N°165

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Le Château de Pommard

26/09/2019
ressuscite le Clos Marey-Monge

Depuis 2014, l’Américain Michael Baum a redonné du souffle au Château de Pommard. Restauration des bâtiments, nouvelle cuverie, passage à la biodynamie. Dernière innovation : une mise en bouteille parcellaire du Clos de 20 hectares.
 

« Le clos se compose de sept parcelles, dotées chacune de leurs caractéristiques propres. Simone et Chantrerie sont les plus riches en argiles, elles forment l'esprit et l'âme du grand vin ». Emmanuel Sala, directeur technique du Château de Pommard, donne le ton. Depuis qu’il a pris les rênes de l’exploitation, sa connaissance du vignoble s’est affinée. Une question d’empirisme bien sûr mais pas uniquement. Le Clos a fait l'objet d’études de sols menées par les célèbres ingénieurs agronomes Lydia et Claude Bourguignon qui ont permis d'identifier la qualité des terroirs.

Une démarche qui s’est accompagnée d’un passage à la biodynamie initié en 2016. L’équipe à isolé 2,5 ha sur les lieux-dits Simone et Chantrerie pour y pratiquer cette méthode de culture exigeante. Le cheval de trait a notamment refait son apparition dans le clos. Emmanuel Sala et Michael Baum font appel à un consultant pour les accompagner : Antoine Lepetit de la Bigne, œnologue et ingénieur agronome. Ce dernier a passé huit ans au Domaine Leflaive (Puligny-Montrachet) et s'est spécialisé dans le suivi des domaines viticoles.
De la vigne au vin le pas a été naturellement franchi : la parcelle dénomée Simone, 0,53 ha qui présente les caractéristiques géo-pédologiques d’un grand terroir à Pinot Noir, est devenue la cuvée iconique du Château. Un nom dont l’origine reste mystérieuse mais qui figure maintenant en toutes lettres sur des bouteilles spécialement éditées et habillées (1 800 exemplaires les bonnes années) pour recevoir cette cuvée.

Paolo Basso, Emmanuel Sala, Michael Baum, Fabrice Sommier

Avant de donner vie à Simone, l’équipe du Château a renoué avec le nom historique de son vignoble : Clos Marey-Monge. C’est ainsi en tout cas que les 20 hectares de vignes ont été désignés par Jules Lavalle dans son fameux ouvrage « Histoire et statistique de la vigne et des grands vins de la Côte d'Or » édité en 1855. Le terme Clos du Château de Pommard n’est apparu qu’en 1936, faisant disparaître la référence à la fameuse famille qui en a eu longuement la possession.

Les Marey-Monge ont été l’une des plus grandes familles propriétaires viticoles en Bourgogne à partir de la fin du 18e siècle. Elle a possédé de nombreux vignobles en Bourgogne dont la Romanée-Saint-Vivant, le Clos de Tart, Richebourg, Bonnes-Mares,... « Ainsi la renaissance du Clos Marey-Monge est un symbole fort de notre volonté d'aller de l'avant dans le respect de ces traditions », souligne Michael Baum, propriétaire californien depuis 2014 du Château.

Une entité mais plusieurs terroirs. Ils sont vinifiés et élevés séparément avant d’être assemblés pour donner la cuvée du Clos Marey-Monge. Avec le millésime 2017, Michael Baum a pour la première fois décidé de mettre une partie de chaque cuvée séparément en bouteille. Les amateurs du Château de Pommard pourront prochainement s’initier aux variations parcellaires du Clos.

Laurent Gotti

 

 

Ce qu’en pense Paolo Basso

Château de Pommard, AOC Clos Marey-Monge Chantrerie 2017
Robe légère rubis clair aux reflets grenat. Nez discret qui s’ouvre avec une belle oxygénation sur des arômes fumés, de cerises à l’alcool, clous de girofle et poivre vert. Palais puissant et savoureux, avec une note sucreuse très plaisante, un milieu de bouche de structure assez riche, des tanins fermes et assez ronds, une finale assez persistante et savoureuse. Garde : 2021-2028.

 

Château de Pommard, AOC Clos Marey-Monge 2017
Robe légère rubis clair aux reflets grenat. Nez discret avec des notes de cerise noire, de groseilles, de fraises sauvages, de clous de girofle. En bouche, riche et dense, volumineux et musclé, un milieu de bouche de belle structure, des tanins fermes, une finale assez persistante avec un style assez gourmand.

 

www.chateaudepommard.com