Je m'identifie

Je m'abonne

N°157

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Champagne éric Taillet

06/12/2016
Pour l’Amour du Meunier

Au cœur de la Vallée de la Marne, Eric Taillet veut rendre ses lettres de noblesse à un cépage que d’aucuns pensent roturier.
 

Éric Taillet

Eric Taillet est partout à la fois. Jovial, les yeux aussi pétillants que ses vins, il reçoit SommelierS International dans sa cuverie de Baslieux-sous-Châtillon, entre un déplacement à New York et un rendez-vous pour sa nouvelle association le « Meunier Institut ».

Hyperactif mais serein, Eric Taillet sait par contre prendre son temps quand il s’agit de gérer ses cuvées. Ses bouteilles peuvent reposer sur pointes pendant des années, voir des décennies. « Décennie » est d’ailleurs le nom qu’il a donné à une cuvée spéciale commercialisée en 2014, à partir de sa récolte 2004. Un assemblage de Chardonnay et de Pinot Meunier à 50/50, vinifié en fût de chêne, non filtré et élaboré pour honorer une année exceptionnelle.

Eric Taillet est un vigneron de la quatrième génération. Les premières vignes de son domaine furent plantées par ses arrière-grands-oncles paternel et maternel. En 1900 ! Lui a repris tout cela en 1995. Tout, c’est-à-dire six hectares répartis en 37 parcelles. Il n’a lancé sa propre marque qu’en 1998 à partir de seulement trois hectares, le reste étant toujours vendu aux grandes maisons. « Ça aide pour la trésorerie », fait-il remarquer avec un clin d’œil.

Ses Champagnes sont commercialisés à l’ancienne, en vente directe auprès de clients fidèles à la maison Taillet, depuis plusieurs générations. Mais le monde change. Internet a ouvert une porte sur l’infini et voici qu’au Japon, en Italie, aux Etats-Unis, on s’intéresse aux Champagnes Eric Taillet. Alors son objectif est de consacrer l’ensemble de ses vignes à sa marque, et de produire jusqu’à 60 000 bouteilles, dont 50 % seraient exportés.

Les vignes d’Eric ont une moyenne d’âge de 37 ans. Les plus anciennes datent de 1949. Vallée de la Marne oblige, elles sont plantées à 80 % en Pinot Meunier. C’est le moins valorisé des trois cépages champenois, mais Eric n’en a que faire. Sa passion, c’est le vin, le vin de Champagne plus précisément, et les Champagnes 100 % Pinot Meunier encore plus particulièrement ! « C’est le plus beau raisin de Champagne. Il a fruité, souplesse et finesse… Mais il faut le récolter à sa maturité phénolique », dit-il.

Dans la gamme des Champagnes Eric Taillet, cette passion se traduit par la cuvée « Bansionensi », un 100 % Pinot Meunier, dont le nom est la traduction latine de Baslieux. Eric Taillet croit aussi à la spécificité des terroirs. « J’adore déguster les vins clairs », dit-il ! « Pour leur diversité. Chaque parcelle est différente et appelle une approche différente ». Il compte d’ailleurs plusieurs parcellaires dans sa gamme. Son « Bois de Binson » vinifié en barrique et son « Prémisse », une cuvée dont le nom rappelle les débuts d’une aventure œnologique qui dure encore, sont là pour prouver que la vallée de la Marne et son cépage dominant, sont bien plus que des faire-valoir…

Gérald Olivier

 

Pour une agriculture raisonnable

Eric travaille selon les principes de la « viticulture réfléchie ». Ce qui signifie pas d’engrais chimiques, pas de désherbants, mais pas d’interdiction non plus, ni de cadre restrictif. « Je ne veux pas être prisonnier d’un système, bio ou autre. On n’est pas là pour faire de la philosophie, mais pour produire de beaux raisins » dit-il, résumant ainsi son idéologie.

Engagement pour le Meunier

Lancée en 2015, l’association « Meunier Institut » réunit les producteurs champenois ayant dans leur gamme au moins une cuvée 100 % Pinot Meunier. Pour l’instant ils sont neuf ! Mais vu la popularité retrouvée de ce cépage, un temps décrié, leurs rangs vont s’étendre…

 

www.champagne-eric-taillet.fr