Je m'identifie

Je m'abonne

N°161

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Castel Châteaux & Grands Crus

12/10/2018
trois générations relèvent les défis de son temps

Castel, c’est l’histoire d’une famille tenue par la force du lien, qui a fait de son nom une marque. Trois générations sont investies au quotidien pour répondre aux valeurs initiales : démocratiser le vin et valoriser les propriétés acquises au fil des décennies.
 

Véréna Raoux, Alexis Raoux et Sophie Castel

Propriétaires, vignerons, négociants, commerce activé à tous les quatre coins du monde, Castel applique une règle immuable : être à l’écoute du marché et rester avant tout dans une philosophie familiale qui consiste à «  concevoir des vins de qualité accessibles à tous » souligne Sophie Castel, responsable des relations extérieures Castel Châteaux & Grands Crus. Si l’entreprise a bâti un empire avec ses marques connues dans le monde entier, il a, au fil des années, investi dans le vignoble français et rassemble aujourd’hui 19 propriétés exclusives (dont la majorité dans son vignoble d’origine, le Bordelais) sous la signature Châteaux & Domaines Castel, et Château Beychevelle, grand cru classé de Saint-Julien, acquis en 2011 à parité avec le groupe japonais Suntory. Le tout représentant plus de 1000 hectares de vignes. A ces propriétés de la famille s’ajoutent une large sélection de Grands Crus de Bordeaux et d’ailleurs.

Engagement dans l’univers de la gastronomie
et de la sommellerie

Aujourd’hui, dans le monde des spiritueux, l’heure est à la prémiumisation. Il s’agit de défier les perceptions, de monter en gamme et de reconquérir des consommateurs égarés dans le dédale des étiquettes. Engagé notamment auprès des Toques Blanches Lyonnaises, Castel noue des relations pertinentes pour mettre en valeur et partager tout l’univers des grands vins en associant les savoir-faire de la viticulture à ceux indissociables de la gastronomie et de la sommellerie. « Après 3 éditions européennes de la « Châteaux & Domaines Castel Sommeliers Cup », nous lançons en novembre 2018 la 1ère édition Asie-Pacifique en collaboration avec la Hong Kong Sommeliers Association », souligne Sophie Castel.

Fer de lance : Montlabert rive droite, Beychevelle rive gauche

Pour ces nouveaux défis, Castel a fait des choix. La première approche, c’est celle du terroir lié en filigrane à des préoccupations environnementales. A Saint-Emilion, au Château Montlabert, propriété acquise il y a 10 ans, on draine, laboure, et on enherbe les 13 hectares. Les secrets des petits rendements, une maturité optimum du raisin, les conseils d’Hubert de Boüard font le reste pour construire cet équilibre si précis. Dans le Médoc, même approche à Beychevelle, quatrième grand cru classé de l’appellation Saint-Julien, ou le nouveau chai signé Arnaud Boulain, accueille en douceur la production des 90 hectares de vignes dans une approche parcellaire. Même délicatesse dans les vignes, labellisées Terra Vitis. Bref, chez Castel, un patrimoine, ça se partage, se valorise et se pérennise et chaque génération relève les défis de son temps. L’histoire est loin d’être finie.

 

Interview de Christophe Marguin

Du Bordeaux, entre Rhône et Saône

Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises, une association qui regroupe aujourd’hui 115 cuisiniers et pâtissiers de la région, a engagé une collaboration avec les Châteaux et Domaines Castel autour d’une philosophie partagée.

Qu’est ce qui vous a séduit dans la proposition de Castel Châteaux & Grands Crus ?
Ce qui nous a intéressé, c’est la diversité des crus proposés et la qualité régulière des vins. Notre association va du bouchon lyonnais aux 3 étoiles et nous avions besoin d’être accompagnés sur l’ensemble de cette gastronomie ! Les chefs sont ensuite libres dans leurs choix. Il y a quelques années, l’envol des prix des grands crus classés bordelais avait donné une image inaccessible de cette région et nous a fait oublier qu’il existait des vins de grande qualité et abordables. C’est tout le travail de la famille Castel qui a su trouver des propriétés singulières et des terroirs à révéler. Le petit plus ? Castel s’est dotée d’une structure et d’une équipe dédiée très dynamique pour établir des relations avec les chefs et les sommeliers et contribuer ainsi à asseoir la notoriété de l’art culinaire lyonnais.

 

Interview d'Alexis Raoux

Directeur RSE chez Castel

Castel sous le signe du développement durable

Quels sont les engagements de Castel sur les enjeux du développement Durable ?
Ces enjeux sont pour nous, famille de vignerons, incontournables. La stratégie globale de développement durable a démarré en 2010 autour d’un système de management qualité, avec la certification ISO 14001 et pour l’ensemble de nos propriétés, avec la mise en place de la certification Terra Vitis, car le cahier des charges était particulièrement intéressant. Il intègre toutes les étapes de la culture à la vigne à l’élaboration du vin, c’est une démarche plus globale que la certification en culture biologique. C’est ce qui nous a intéressé. Cela nous aide à progresser, à mieux connaître nos terroirs. On observe plus nos terres, on cherche les meilleures méthodes pour favoriser les défenses naturelles et limiter les interventions avec des produits de synthèse. Notre propriété Clos des Orfeuilles, Muscadet Sèvre et Maine sur Lie, est certifiée BIO depuis 2012 et Château de Haut Coulon est en conversion depuis cette année. L'ensemble des ces démarches viennent alimenter et enrichir la stratégie RSE de l'entreprise Castel.

 

Notes de dégustations :

• Château Montlabert Saint Emilion Grand Cru - 2015 : 95 James Suckling
• Château MalbecBordeaux – 2014 : 95 – Decanter (Best Red Bordeaux under £15)
• Tour Prignac Grande RéserveMédoc – 2015 : 92 – Wine Enthusiast Magazine
• Château de Haut Coulon Cadillac Côtes de Bordeaux - 2015 : 91 - James Suckling
• Château Ferrande blanc - Graves – 2017 : 92 – James Suckling
• Château Cavalier, Grand CavalierCôtes de Provence – 2017 : 92 – James Suckling

 

www.chateaux-castel.com