Je m'identifie

Je m'abonne

N°157

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Vallée de la Marne

02/12/2016
Le territoire du Pinot Meunier

Vallée de la Marne
Au sein de la région de Champagne, la vallée de la Marne s’étend de Tours-sur-Marne à Château-Thierry, à cheval sur les départements de la Marne, de l’Aisne, jusqu’aux limites de la Seine-et-Marne.

Comme son nom l’indique, la vallée suit le cours de la rivière. Elle offre un paysage de coteaux ondoyants, de petits villages aux rues étroites, et de vignobles dont la couleur change avec les saisons. Plantées en coteaux, les vignes abondent sur les deux rives, celles situées au nord bénéficiant d’une exposition sud-sud-est plus favorable.

Des plus de cent communes répertoriées au sein de cette sous-région, seules Tours-sur-Marne et Aÿ ont le rang de « Grand Cru ».

La vallée compte cependant de nombreux Premiers Crus dont Mareuil-sur-Aÿ, Hautvillers – berceau légendaire du Champagne pour son abbaye et le moine Dom Pérignon – Cumières, Pierry, Mutigny, etc.
 

Aÿ-Champagne - Bouteilles sur lattes - Autour de Boursault

Ces villages sont pour la plupart concentrés à l’extrême est de la vallée, autour de la ville d’Epernay. Leur classement reflète l’importance accordée à la présence de craie dans le sous-sol. Car à cet endroit, celle-ci affleure encore. A Fleury-la-Rivière, on peut d’ailleurs admirer la célèbre « cave aux coquillages » dont les parois abritent des fossiles marins et leur squelette calcaire, vieux de près de cinquante millions d’années. Les cépages Chardonnay et Pinot Noir sont très présents dans cette partie orientale de la vallée que certains appellent la « Grande Vallée de la Marne ». Rapportés à l’ensemble de la Vallée de la Marne, le Chardonnay représente 16 % de l’encépagement et le Pinot Noir 23 %. Plusieurs grandes maisons ont leur siège dans cette région : Billecart-Salmon ou Philipponnat à Mareuil-sur-Aÿ, Deutz et Bollinger à Aÿ, ou encore Jacquesson à Dizy.

A l’ouest de Châtillon-sur-Marne, la craie ne se rencontre qu’en profondeur et laisse place en surface à des argilo-calcaires ou des marnes argileuses. Dès lors, le cépage Pinot Meunier règne en maître, pour représenter plus de 60 % de l’encépagement total.

Cépage noir à jus blanc, le Pinot Meunier est souvent considéré comme le moins noble des trois cépages champenois. On lui reproche de ne pas avoir la finesse, la vivacité ou la délicatesse de ses illustres concurrents le Pinot Noir et le Chardonnay. Toutefois il connaît aujourd’hui un retour en grâce. De nombreux vignerons lui font une place de choix, n’hésitent plus à le vinifier seul, élèvent ses vins clairs en « solera », et lui consacrent même des cuvées parcellaires… Bref, le vilain petit canard d’hier est devenu un prince prometteur placé sur un piédestal… Eric Taillet à Baslieux-sous-Châtillon a même fondé un « Meunier Institut », entièrement dédié à ce cépage de choix.
 

Lever de soleil sur la Marne - Craie du sous-sol champenois

Le Pinot Meunier possède aussi la capacité de s’adapter à un climat où se mêlent les influences océaniques et continentales, avec des gelées hivernales, des pluies abondantes au printemps,  des étés ensoleillés mais frais. Du coup il mûrit plus tardivement. Il faut savoir l’attendre. Mais si l’on a cette patience, on est alors récompensé, comme le souligne Eric Taillet, car le Pinot Meunier allie fruité, souplesse, structure et rondeur. Il peut relever une cuvée rosé, ou apporter de la fraîcheur à un assemblage. Sa capacité à vieillir en fait aussi un excellent vin de réserve.

Région géographiquement la plus proche de la capitale française, la Vallée de la Marne reste à découvrir et pourrait être le meilleur atout de la Champagne demain, tant les jeunes vignerons innovateurs en ont fait leur fief.

Gérald Olivier