Je m'identifie

Je m'abonne

N°166

Actuellement en Kiosque !

Je m'abonne

Serge Dubs, le nouveau président de l’Union de la Sommellerie Française

12/04
UDSF
UDSF France
Serge Dubs, le nouveau président de l’Union de la Sommellerie FrançaiseDubs, pertuiset, udsf

Le congrès de l’UDSF 2004 s’est tenu à Cognac

Georges Pertuiset élu à Beaune en 1995, confirmé à Marseille en 1998 puis à Bordeaux en 2001, Georges Pertuiset a donc bouclé son troisième mandat à la tête de l’Union de la sommellerie française à l’occasion du congrès organisé à Cognac par l’association Poitou – Charentes – Sud Vendée. Un congrès marqué par des divergeances qui ont donné lieu à quelques joutes oratoires à l’occasion des deux réunions organisées sur place.
Pourtant, tout avait débuté dans un calme qui permettait au président sortant de dresser son bilan marqué par des progrès au niveau des relations avec l’Education nationale, la renaissance du concours du meilleur sommelier de France et la création du titre d’un des meilleurs ouvriers de France. "Conservons à ce concours son éthique et sa valeur professionnelle en étant les plus rigoureux possible dans son attribution" soulignait Georges Pertuiset qui regrettait cependant que « l’UDSF ne soit pas devenue une seule et unique association de sommeliers alors que c’est essentiel dans le cadre de la représentation à l’étranger ».

Deux candidats au lieu de trois

L’approche du scrutin se traduisait, ensuite, par un très sérieux désaccord quant à la validité ou non de la candidature du Savoyard Dominique Barudio. Une situation qui conduisait ce dernier à se retirer du processus électoral non sans une certaine amertume et quelques échanges verbaux.
Les deux derniers candidats en lice, Brigitte Leloup et Serge Dubs présentaient ensuite leur équipe et, plus ou moins succinctement, leur programme. La candidate de la Côte d’Azur soulignait ainsi « vouloir travailler à la reconnaissance de l’UDSF avec l’appui de professionnels spécialisés dans chaque domaine de la gestion associative ».
L’Alsacien Serge Dubs détaillait beaucoup plus les raisons de sa candidature et insistait en particulier sur la nécessité « de présenter une éthique propre à la sommellerie ».
Dans un calme presque retrouvé les délégués régionaux procédaient ensuite à l’élection qui portait, au terme du dépouillement, Serge Dubs à la présidence par 58 voix contre 34 à Brigitte Leloup. Après les remerciements d’usage les congressistes rejoignaient la salle de réception de la maison Hennessy où la remise des titres de maîtres sommeliers précédait une très simple passation de pouvoirs.
Il a désormais trois ans pour agir (« je serai un président tolérant mais pas trop pour garder la ligne de conduite pour laquelle vous avez votée »), convaincre et surtout entretenir l’union au sein de l’UDSF. Bon courage !

Serge Dubs : « Défendre la crédibilité et l’intégrité des sommeliers »


Nouveau Président de l’Union de la Sommellerie Française, Serge Dubs meilleur sommelier de France, d’Europe et du Monde exerce son métier à l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern. Référence à plus d’un titre l’homme est également membre du comité technique de l’Association de la Sommellerie Internationale.
Lorsqu’il évoque le métier de sommelier il connaît donc son sujet sur le bout des doigts. Une carte de visite et une expérience qui sont des atouts mis au service de l’UDSF. Mais il a également un programme qui s’appuie en particulier sur des valeurs. Voilà pourquoi l’une de ses priorités est de "défendre la crédibilité et l’intégrité des sommeliers. Car il faut éviter que ce nom soit mis assaisonné à toutes les sauces commerciales."
Il prône donc une prise de conscience des dérives qui menacent "un métier enrichissant et convoité", et mise sur une démocratie participative en sollicitant les présidents des régions. Dans l’action en l’aidant à définir les priorités de l’action à mener, essentiellement dans le sens de la formation, comme dans la recherche de mécènes car pour être efficace l’UDSF doit se doter de moyens. Notamment pour communiquer de façon interne mais aussi se faire mieux connaître du grand public et ramener à elle tous les sommeliers qui ne l’ont pas encore rejointe.

Jean Bernard